Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

Accueil Historique I.M.E. Manifestations  Calendrier d'ouverture Restaurant La Table d'Antoine Menu de la semaine Menus groupe Location de salles Nature Environnement L'atelier ferme Ficelle La frayère Les Fresques d'A. Begov Partenaires Recrutement Plan d'accès Contacts Mentions légales 

Historique

ESSONNE - Janville-sur-JuinePériode : XVIe-XVIIe-XIXe s.Site protégé, inscrit à l'inventaire des monuments historiques.Château édifié aux XVIe-XVIIe s. Remanié au XIXe s, il est entouré d'un parc de 40 hectares, situé dans le site classé de la vallée de la Juine. Le Château s'articule autour de deux ailes : les communs (XVIe s) et un corps principal (XVIIe s). Jardin régulier à la française.La première mention du château remonte à 1479 : "Arpent de terre, appelé l'Ormoye, assis au lieu de Gillevoisin et tenu en fief par les déclarants du seigneur de Gillevoisin".La terre de Gillevoisin comprenait également les fiefs de Chagrenon, de Malvoisine, de la Grange des Bois et de la Boulie.Le hameau était le siège d'une prévôté dans la paroisse Saint-Georges d'Auvers avec justice haute, moyenne et basse, ce qui semble indiquer l'existence d'un grand fief.L'une des particularités de ce domaine de Gillevoisin est son changement successif de propriétaires au fil des siècles :- 1486 : Jean Ier de Saint-germain, époux de Marie de Longueau.- Jean II de Saint-Germain.- 1499 : Catherine, fille de jean Ier, épouse de Robert de Bastement.- 1512 : Louise de Saint-germain, sœur de jean II, épouse d'Elie Huguelin.- 1515 : Guillaume Ier de Lamarre, notaire et secrétaire du roi, époux de Denise Souffleau.- Guillaume II de La Mare, époux d'Anne Baraton.- Marie Lamy, deuxième époux d'Anne Baraton.- 1564 : Georges de Guerchy, écuyer, époux de Jacqueline de Silly.- 1566 : Jacques Amyot (1513-1593), précepteur des fils d'Henri II, grand aumônier de France sous Charles IX, latiniste et helléniste distingué.- 1577 : Barnabé Brisson, président à mortier au Parlement de Paris.- 1597 : Marie Brisson, fille de Barnabé, épouse de François Miron.- René de Guigneville, gouverneur de Toul, second mari de Marie Brisson.- 1618 : Nicolas II, Gobelin, membre de la famille qui fonda la célèbre manufacture de tapisserie.- 1631 : François Gobelin, neveu de Nicolas.- 1667 : Etienne Gobelin, frère de François.- 1668: Nicolas II Gobelin, neveu des précédents.- Jacques-François Gobelin, chanoine de Reims, et son frère Jean-Baptiste.- 1711 : Charles Marcadé, maître des Comptes, époux de Marie de Tourmant.- 11 février 1712 : Le chancelier Daniel Voysin, qui divise le fief avant de le revendre.- Mars 1712 : Charles de Versoris, maître des Comptes, époux de Geneviève Bourgoing.- Geneviève-Françoise de Versoris, fille de Charles.- 1725 : jean Louis de Fourcy, avocat du Parlement, gentilhomme de la grande Fauconnerie du Roi.- 1776 : Marie Anne Charlotte Gallois, épouse de Louis Alexandre d'Elbée.- 1779 : François-Xavier de Fabricy et Marie Jeanne Laumonier de Bois-julien.- M. Duchesne.- Le chevalier Pierre Amédée Jaubert, pair de France sous Louis-Philippe et orientaliste distingué.- Jules Armand Stanislas Dufaure, gendre du Chevalier Jaubert, ministre de la justice et Président du Conseil après la guerre de 1870-1871. Il épousa Claire de Jaubert en 1842. Par ce mariage, le château de Gillevoisin arriva dans la famille Dufaure. Jules Dufaure fut Ministre de la Justice de 1871 à 1873, de 1875 à 1876, et de fin 1877 à février 1879. Il fut aussi le premier à porter le titre de Président du Conseil sous la IIIème République, en 1876, puis de nouveau fin 1877 à début 1879. La famille Dufaure y vécut pendant plusieurs générations. C'était sa résidence de printemps et d'été. Quarante employés, dont sept jardiniers, s'occupaient de l'entretien de la propriété.Le dernier propriétaire, Ferdinand Dufaure, était le petit-fils du Jules Dufaure (et le fils d'Amédée). Il est mort en 1947.A la mort de l'arrière-petit-fils du ministre, le château, vendu pour un franc symbolique, aux religieux franciscains fut occupé par eux de 1946 à 1950. Ils le cédèrent à leur tour à l'État qui y transféra l'Établissement National de Bienfaisance Antoine Koenigswarter, anciennement situé dans l'Eure.

Le vieux château est composé de deux corps de bâtiments allongés, appuyés à chaque extrémité d'un pavillon carré. Le grand pavillon des communs donnant sur la Juine semble être la partie la plus ancienne la plus homogène.

Le château neuf date de la première moitié du XVIIe siècle. La tour carré centrale, ajoutée au milieu de la façade en 1898 a modifié la structure interne du château.

La partie la plus ancienne du château est également la plus proche de la Juine. La légende raconte que, du balcon du premier étage, Henri IV, en route pour la conquête de Paris, guetta la venue de Gabrielle d'Estrées.

L'Histoire du Domaine de Gillevoisin



Domaine de Gillevoisin